Je ne parle pas que du fait d'ouvrir son coeur à un(e) ami(e) ou à un proche. Ni de vider ses poches lorsque la cocotte-minute est prête à exploser. Je parle aussi du fait de s'exprimer sur ses idées, ses opinions, son point de vue. 

Avant de publier, à travers mes gribouillons, mes articles ici, je publiais mes idées sur une autre plateforme - ça ressemblait plus à des piges de magazine ou quelque-chose dans le genre. C'est ce que je recherchais. J'aimais publier mes ressentis sur les rapports que l'on a avec autrui. Mais le fait que je "m'exprimais" ainsi sur une plateforme d'avantage ouverte à la drague et aux rencontres, ça a été très mal perçu...

RESSENTIS2

J'avoue que les diverses réactions m'ont vraiment étonnée. Je les ai même trouvé un peu extrêmes parfois... J'ai déjà témoigné de tout ceci dans un précédent article. Tout comme j'ai déjà évoqué le fait qu'il soit mal vu d'exposer ses peines et ses colères. Dans nos moeurs, notre "éducation", il faut toujours paraître bien, correcte, conforme et tout garder pour soi. Sous peine de se voir assailli de leçons de morale en tout genre...

RESSENTIS3

RESSENTIS7

J'ai même pu constater que, lorsque je publiais mes idées, mon analyse, sur ce qui m'entourait, ce qu'il se passait autour de moi, c'était perçu comme quelque-chose de très négatif, comme si je déprimais à donf ou que je virais barjot... Et de là surgissaient les super-héros du dimanche...

RESSENTIS4c

RESSENTIS6

Et ce phénomène se produit toujours, lorsque je publie un truc qui m'a contrariée sur mon mur Facebook, ou si je râle simplement, comme à mon habitude !

RESSENTIS1

RESSENTIS5

Même si c'est certainement plus maladroit que méprisant, c'est lourd de croire qu'il y a forcément de la déprime de partout et qu'elle seule est le fil conducteur, la raison, la cause et même la conséquence !

RESSENTIS10

Et quand bien même si c'était la déprime qui nous faisait parler... Où est le problème ? Ne peut-on pas s'exprimer librement sans devoir se justifier, que ce soit sur un blog, dans la vie réelle, ou même les deux ?! C'est quoi le problème des gens, dans ce pays soit-disant libre ??

RESSENTIS4Alors oui, je vous entend déjà me dire : "Ah noon Laure, pitié pas toi, tu ne vas pas te mettre au féminisme !" Mais je suis désolée de vous dire que le sexisme est bel et bien partout, et que le fait d'avoir utilisé mon espace pour écrire de longs articles  plutôt que de poster des photos de moi en culotte ou en jupette, ça n'a pas plu sur cette plateforme. Mais n'oublions pas une énième piqûre de rappel :

RESSENTIS9

Quant au fait de tenir un blog, j'aimerais préciser à nouveau à quoi étaient destinés les BLOGS à la base... Car oui, n'en déplaise à ceux qui voient tous les sites du net comme un terrain de chasse, un blog n'est pas limité à faire des rencontres stériles à base de "cc sava" à la chaîne....

RESSENTIS8C'est sûr, il vaut mieux sourire tout le temps, se taire, et faire un bon ulcère. Pis t'as vu, ça rime en plus... Mais j'me demande si un ulcère ce n'est pas mieux que les conseils moisis rabâchés que tu reçois quand tu dévoiles ce qui t'agace ou te peine...

RESSENTIS11

Un classique. C'est vrai que fermer les yeux sur tout a toujours été la solution à nos problèmes...

Quoi qu'il advienne, si vous ressentez le besoin de vous exprimer, faîtes-le. Si ce n'est pas dans vos habitudes, dans votre éducation, de laisser libre cours à vos pensées profondes, rien ne vous oblige à aller contre ce que vous êtes. Mais par pitié, ne forcez pas les autres à penser comme vous, et, surtout, à penser tout bas !!!

.. L A U R E ..